Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Dimanche 29 mars - 13ème jour - Agra - 3ème partie : L'après-midi | Page d'accueil | Lundi 30 mars - 14ème jour - Delhi/Bangalore »

26/04/2009

Dimanche 29 mars - 13ème jour - Agra - 4ème partie : Le retour

P1060098 [800x600].JPGJe retrouve Stéph, Henri et Caro avec grand soulagement, et je découvre le côté routard dans cet hotel qui est rempli de lonely planet et routards en tout genre. Rigolo comme ambiance. J’avais oublié ce que ça faisait d’avoir autant de « western » autour de moi. Henri et Caro m’expliquent qu’il y a un énorme groupe de français qui est arrivé la veille. Effectivement nous les voyons se poser derrière notre table. Nous ne les aborderons que sur le point de partir, il s’agit d’une école P1060109 [800x600].JPGd’archi en Inde pour 3 semaines, et là ils profitaient du week-end pour visiter. La fin d’après midi se déroule plus agréablement que ces 2h00 avec le guide, échange sur le voyage d’Henri & Caro, etc etc… Stéphanie nous quitte plus tôt son train est à 18h, et nous trois nous décidons d’aller dîner dans un restau recommandé par un couple croisé par Henri et Caro dans le Rajasthan. Ils partent plus tard aussi pour Udaïpur je crois.

P1060113 [800x600].JPGOn s’y rend à trois en rickshaw, même si ce n’est pas loin, car Henri et Caro ont leurs sacs. Comme dit Henri : « moi maintenant ce n’est pas plus de 10 roupies par personne ! ». Le restau est à la hauteur de la recommandation. Ca fait du bien de manger, je n’ai rien avalé de la journée (en même temps avec la chaleur nous avons rarement faim). On prend un assortiment, poulet, paneer, riz etc… Délicieux. Avalé vite pour moi, car mon driver m’appelle et est à l’heure (miraculeusement, je me suis demandée s’il serait là). J’aurais pu rester plus longtemps, vu qu’ensuite j’ai attendu dans P1060118 [800x600].JPGla gare, mais n’évaluant pas exactement les distances, j’ai préféré ne pas prendre le risque de louper mon train. Mon driver qui peut enfin en placer une est sympathique. Nous avons le même âge, sur la route il salue un de ses potes, on chache avec ses quelques faibles mots d’anglais un peu. Je lui explique que j’ai aimé Agra mais pas tous ces shops. Il semble compatir et je le soupçonne de désapprouver les méthodes de mon guide de l’après-midi. On passe par la « nouvelle » ville d’Agra lumineuse, qui a l’air sympathique. A lui je lui laisse un pourboire plus conséquent, histoire d’être bien ironique vis-à-vis de l’autre guide. Il semble reconnaissant.

P1060127 [800x600].JPGLa gare d’Agra est nettement plus calme à cette heure (19h et quelques) que le matin. Voire un peu glauque dans le hall, où je décide de rester le temps que mon quai se remplisse un peu. Je finis par me rendre sur la voie 2, me pose près de deux américains et leur guide de la journée (qui a l’air nettement plus sympathique que le mien !) à qui je demande si je suis bien sur la bonne voie, et comment trouver mon wagon. L’américaine et l’américain sont venus pour P1060156 [800x600].JPGun mariage à Delhi, et ont profité pour visiter la région. Elle vient du New Jersey, et lui de je ne sais plus où. Ce n’est pas un couple. Nous discutons rapidement de New-York, de leur mariage. New-York me manque, et à cet instant je savoure l’idée que je vais finir mon voyage là-bas, retrouver mon cousin par la même occasion, revoir Ayala et rencontrer son p’tit, voir Mon-saï et peut être Max. Manqueront Yogui et Amélie rentrés depuis à Paris.

 

P1060159 [800x600].JPG

 

- A cet instant précis, je suis dans le train qui me mène de Shanghai à Beijing (il est 23h56, heure locale), penser à mes proches est agréable, dans un contexte où je me sens observée par les autorités du train dubitatives concernant le fait que ça fait un moment que je tapote sur mon ordinateur dans le couloir (où il y a des prises), plutôt qu’être enfermée dans ma couchette. Ils étaient plus avenants dans le train de Hong-Kong à Shanghai. Je regrette ma p’tite grand-mère et grand-père, fort chaleureux. Mes co-wagonistes sont deux hommes. Le premier a sympathiquement troqué ma couchette du bas pour celle du haut (je préfère), puis n’a plus ouvert la bouche. Le deuxième - arrivé plus tard -  a le visage fermé et dur, sans doute parce que le le fils ou parent de mon premier co-wagoniste avait squatté le lit du deuxième pensant que la couche était libre. Celui-ci a du attendre qu’on lui remette des nouveaux draps, ça ne lui avait pas plu. Depuis il arbore un visage sévère.

Les « autorités » du train ne sont pas hostiles, mais certain(e)s passent et repassent…Une femme à un moment donné était assise à côté de moi. Si elle attendait que je finisse, c’était sans se douter de la noctambule qu’elle voisinait. Elle est finalement repartie. Un homme en képi  - une sorte de contrôleur - vient de s’approcher de moi. J’ai cru qu’il voulait passer, me pousse. Il me fait un signe « non » de la main et jette un œil sur mon écran. Il m’a fait un grand sourire, quand je lui ai dit « it’s french »,  l’a constaté, puis s’est éloigné. Mon statut d’étrangère semble me protéger d’une investigation plus poussée alors que mon apparence d’asiatique lookée occidentale avec un casque sur les oreilles et un portable sur les genoux attire quelques regards interrogateurs. (Ici ils commencent souvent par me parler en chinois, avant de réaliser que je ne comprends pas un mot de ce qu’ils me disent) Un jeune garçon (environ 17 ans) vient de m’apporter une approche conviviale, puisque je viens de lui céder ma prise pour qu’il puisse recharger son téléphone que du coup je surveille (il est parti). –

 

P1060162 [800x600].JPG

 

Sur la gare, des femmes assises par terre en rond, dînent. Plus loin un groupe de d’jeunes routard sont disposés en carré imparfait, les uns allongés siestent, d’autres lisent. Le train arrive, je suis assise à côté d’un Indien, et m’assoupit peu de temps après le départ. Envoi d’un SMS à Baldir pour lui préciser que j’arrive plus tôt que prévu à la gare.

 

P1060176 [800x600].JPG

 

Deux heures après me voilà à nouveau à la gare de Delhi, beaucoup moins hostile que le matin, Je navigue entre les voitures pour trouver Baldir qui cette fois a une voiture-taxi (il m’explique que c’est aussi sa voiture, il est taxi depuis de nombreuses années en fait, quand il ne fait pas chauffeur privé). Je suis contente de le retrouver, et j’ai un peu la sensation d’être « rentrée à la maison » après cette journée mitigée à cause de mon guide à Agra. Je précise à Baldir de passer me prendre à 8h30 pour pouvoir prendre un p’tit déj avec Ludal, retrouve Anouck, essaie mon Saree qu’elle est allée chercher la journée (rigolade) et prépare mon sac. Dernier soir à Delhi, demain je pars pour Bangalore. Je suis assez triste de quitter Delhi, Ludal, Anouck, et toutes ces personnes rencontrées que j’aurais voulu continuer à découvrir. La perspective de retrouver Tonio adoucit mon départ.

 

P1060179 [800x600].JPG

 

13:20 Publié dans Carnet de Bord, Inde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : agra, delhi

Les commentaires sont fermés.