Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le Chagas ne passera pas par moi ;-) (Amérique Latine) | Page d'accueil | Les rencontres de Neirie en voyage.... »

22/06/2008

Paris, 2ème jour de l'été

"Nous tous nés d'amour dans ce vieux pays
Où seuls de vieux, de très vieux singes sont assis
Aux commandes de nos libertés
Aux manettes de nos intégrité"
Paris Combo - Living-Room
 

podcast
 

18h17... Paris, 22 Juin, deuxième jour de l'été officiellement annoncé par la fête de la musique hier... La température est douce, le ciel presque sans nuage. Dans les rues, les vélib's sont plus nombreux, les femmes sont en robes légères, et les hommes regardent virevolter les tissus ondulants laissant aller leurs imaginations coquines... J'aime l'été à Paris, j'aime quand la villle se vide de sa foule et se remplit d'autres types de personnes, les touristes... Parfois en août, on a l'impression d'être dans une autre époque. Paris sans voiture, Paris où les gens se déplaçaient principalement en vélo, mobylettes.... à cette époque, l'an prochain, je serais sur la fin de mon voyage, la tête pleine de souvenirs, d'image, de rencontres. Changée ? Probablement changée. On ne revient pas indifférent de ce genre de périple. L'an prochain, aurais-je envie de rentrer ? Mes ami(e)s, ma famille, mon boulot aussi, oui pour eux certainement je rentrerais et pourtant... Tous ces pays que je vais traverser, comment revenir dans son "ancienne" vie après ça. Je prépare mon retour pour ne pas que ça soit trop difficile de "reprendre" sa vie où on l'avait laissée. L'association que je devrais développer, d'autres projets de vie probablement.
 
J'aimerais déjà être parfois dans tous ces pays. J'aimerais déjà être parfois devant ces paysages que je vais découvrir. J'aimerais déjà être parfois avec ces gens nouveaux, ces rencontres éphémères, ces instants volés ci et là à sa propre vie. Le temps qui passe. J'ai envie de perdre mon temps dans les trajets indiens rien que pour avoir se privilège de ne plus courir derrière ce temps qui, particulièrement à Paris, nous manque. Flâner, observer, profiter. Rester des heures au même endroit si ça nous chante. Ecouter les bruits de la ville, sentir les odeurs des cités. Etranger observateur de la foule, de l'activité des gens. 
 
Je découvre les blogs d'expatriés ou de voyageurs autour du monde. Je lis et je suis déjà là-bas, plutôt je m'imagine déjà là-bas... Prendre du recul pour mieux apprécier ce qu'on a, ou prendre du recul pour mieux regarder notre société perçue depuis l'étranger. J'ai plusieurs amis expatriés : New-York, Los Angeles, Londres, Barcelone, Hong-Kong, Bangalore, Sydney, Tel-Aviv, Mexico... et j'en oublie. J'habite aussi avec deux expatriés (un Argentin, un Brézilien). Cette ouverture à l'International est plus qu'une envie c'est une besoin. Besoin de respirer, besoin de s'enrichir de toutes ces cultures différentes, voir le monde d'un autre oeil, tout en étant fier de sa culture française aussi naturellement. Je me souviens lorsque je travaillais à Londres et que je revenais à Paris, à chaque fois la ville me paraissait d'un autre temps, calme, "vieille Europe". A Londres tout va vite, et quand on y travaille, ça va encore plus vite.... 
 
Mais en attendant, je suis à Paris... et Paris... sera toujours Paris ! Cette ville est merveilleuse, particulièrement lorsque les beaux jours viennent illuminer nos quotidiens.... 

Commentaires

Argh, je pense la même chose par rapport à l'Inde, j'ai tellement hâte d'y être, et moi aussi de prendre mon temps, sans me presser... Par contre, je hais Paris :D

Écrit par : Pépite2choco | 23/06/2008

Répondre à ce commentaire

@ LOL :) t'y vas quand déjà ?

Écrit par : Lau | 24/06/2008

Répondre à ce commentaire

pfff... çà donne envie tout çà!
et çà fait du bien de te voir toujours aussi dynamique!
bisou law

Écrit par : gat | 27/06/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.